Chacune des 7 prisons bretonnes a tenu à mettre en œuvre sa propre déclinaison du projet avec un mobilier spécifique. Ces meubles ont cependant un point commun : ils sont transportables et modulables, pour une circulation plus aisée dans les différents espaces de la prison.
La forme du mobilier et son emplacement sont le résultat d’une réflexion commune avec les acteurs de la lutte contre l’illettrisme en prison (enseignants, acteurs de la bibliothèque, équipe administrative, coordination culturelle…).